Guide : être au CNVL

Le Conseil Nationale de la Vie Lycéenne (CNVL)

Le CNVL, c’est la représentation lycéenne au niveau national, devant le ministre de l’Education Nationale.

Sa composition

Le CNVL comprend 33 membres réparti.e.s comme suit :

30 membres élu.e.s par les CAVL dont ils sont originaires, et ce, pour deux ans. Ils représentent leurs Académie.

Les 4 représentant.e.s lycéen.ne.s au Conseil Supérieur de l’Éducation, qui siègent de droit au CNVL.

Son fonctionnement

Le CNVL est présidé par le ministère par le ministre de l’Education National ou son/sa représentant.e. Il le réunit au moins deux fois par an et les séances du CNVL  ne sont pas publique.

Aussi, le CNVL peut faire intervenir des personnes extérieures si elles sont jugées compétentes pour faire avancer un projet.

Ses atouts

Comme les autres instances de la Démocratie Lycéenne, il peut donner son avis sur les questions relatives au travail scolaire et à la vie matérielle, sociale, culturelle et sportive dans les lycées. Aussi, il est tenu informé des grandes orientations de la politique éducative dans les lycées.

Mais le CNVL, c’est aussi  un lieu de revendication et de construction de projets importants et ambitieux qui peuvent s’appliquer à tout le territoire national, d’où le poids des décisions qu’il peut prendre.

DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE

Quelque soit le mandat, il existe, on l’a vu, des obligations : écouter les lycéen.ne.s que l’on représente, faire savoir ce que l’on fait en son nom… etc. De plus, les actions que l’on engage sont des actions de long terme, sur 1 ou 2 ans, et cette période est parfois trop courte pour voir les fruits de son travail tout cela n’est pas forcément évident. Cette partie tentera donc d’apporter des conseils et des astuces pratiques pour mettre à profit le travail de l’élu lycéen.

Communiquer et échanger

Pour avoir du poids, il faut avant tout avoir une légitimité auprès des lycéens, légitimité qui ne peut exister que s’il existe un échange permanent. Ce cadre de dialogue n’existe pas forcément en temps normal, il faut donc en soi-même à l’origine. Nous avancerons ici pour créer ce dialogue si important.

Dans la Démocratie Lycéenne, chacun.e est libre d’exercer son mandat comme il ou elle souhaite. Cependant un certain nombre de règle doivent s’imposer, pour qu’il y ait une cohérence.

Voici la liste des quelques points essentiels d’un bon élu :

-Un.e élu.e représentatif.ve et légitime.

-Un.e élu.e qui fait valoir l’intérêt de tou.te.s.

-Un.e élu.e qui rend compte et qui informe de ses actions.

-Un.e élu.e qui travaille en équipe.

-Un.e élu.e qui mène des actions et des réflexions.

-Un.e élu.e qui prend des initiatives en connaissance de cause

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *