Le rôle de l’Ecole

L’École doit être un lieu d’apprentissage et de transmission de savoirs, certes, mais elle doit aussi être un lieu de formation citoyenne et de transformation sociale. Or chacun de ses trois rôles n’atteint pas leurs objectifs. Le système éducatif est donc plus que perfectible.

Concernant l’objectif de transmission des mêmes savoirs à tous les citoyens et toutes les citoyennes, nous pouvons observer que toutes et tous les élèves ne sont pas égaux face à l’école. En effet, l’école ne répond pas encore à la problématique de la différence de transmission de savoir familial entre milieu favorisé et défavorisé. Alors que l’Europe fixe un écart de niveau maximal de 10 % entre les élèves de différents milieux sociaux, en France, les collégiens et collégiennes ont écart allant de 20 à 35 % selon qu’ils ou elles soient issu.e.s d’un collège d’éducation prioritaire ou non. On a donc des différences d’enseignement selon les endroits, et donc des inégalités territoriales. Qui plus est, au sein même des différentes filières, des inégalités perdurent. Il y a beaucoup plus d’élèves étudiant en voie professionnelle issus de milieux défavorisés, l’inverse étant vrai pour la voie générale.  

De plus, faisant à moitié un aveu d’échec du lycée pour nous former en tant que citoyen, le gouvernement souhaite nous former à cela non plus dans les écoles mais à travers un Service National Universel coûteux et contraignant, il est dommageable pour nous que les lycées aient perdu leur rôle central dans la société et dans la vie citoyenne du pays. En effet, les écoles devraient être des lieux d’émancipation pour les lycéens, où nous pourrions réfléchir en collectivité pour l’amélioration sur le court et long terme des conditions de vies humaines, de par l’esprit critique que nous devrions tous et toutes pouvoir acquérir à travers l’éducation. Force est de constater que cette questions est aujourd’hui trop négligée, consciemment ou inconsciemment, au sein de nos lycées : Les cours d’éducation Morale et Civique, trop peu nombreux et cadrés, ne suffisent pas à nous former pleinement en tant que futur citoyens. Il devrait être du devoir de l’école d’être un lieu d’échange et de mixité social. Il serait donc envisageable que notamment le code de la route ainsi que le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur soit passable gratuitement dans les lycées.

Enfin, on constate au niveau du lycée que l’Ecole ne remplit pas toujours sa mission de transformation sociétale, et de moeurs. En effet, comment un lycée peut-il prétendre résoudre les problématiques liées aux discriminations que subissent certains d’entre nous, quand par exemple, certains disposent dans leur règlement intérieur l’interdiction du port de shorts courts ? Ou de jupes longues ? Pire, ces discriminations sont parfois accentuées.  De ce fait, ces actes ont de réelles répercussion sur la société, et les discriminations institutionnalisées peuvent se perpétuer. Enfin, le déclin du rôle de l’Ecole se traduit également par la volonté du gouvernement d’y développer une politique répressive, et non plus préventive/éducative, par sa proposition de mettre des policiers dans les écoles.

Dès lors, nous pensons qu’une réelle redéfinition de ce qu’est le lycée est nécessaire, en changeant l’école, nous changeront la société.

Je participe à l’écriture du projet en cliquant ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *