Scolarité et aides sociales

Est actuellement évoqué de prolonger la scolarisation obligatoire jusqu’à dix-huit ans, soit deux ans de plus qu’aujourd’hui. Il est acquis dans l’esprit collectif qu’aller au lycée est facile pour tout le monde. Néanmoins, une partie importante d’entre nous peut manquer de moyens matériels, ce qui peut mettre à mal nos études. Ce manque de moyens peut empêcher de réussir pleinement sa scolarité et engendre ainsi des inégalités que l’école  n’arrive pas à résorber. Le coût pour faire ses études au lycée peut paraître nul ou presque nul, mais en réalité une rentrée scolaire coûte environ 400 euros par famille selon une étude statistique faite lors de la rentrée dernière : prix des livres, prix du matériel scolaire, prix des transports en commun qui augmente chaque année, etc…

Beaucoup de lycéennes et lycéens se privent, faute de moyens, de poursuivre leur scolarité, ou de suivre l’orientation qu’ils et elles auraient voulue. Parfois, ils et elles choisissent la voie professionnelle non pas par choix mais par contrainte, dans le but d’accéder plus rapidement à un emploi pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. D’autres parmi nous travaillent sous le statut de “jeune lycéen/travailleur”. Ces situations sont peu connues, voir stigmatisée, dans les lycées. Le personnel éducatif et administratif n’est que peu au courant de ce genre de cas, ce qui n’aide pas. De même, étudier en voie générale ou technologique a aussi un coût non-négligeable.

Pour autant, aujourd’hui, trop peu d’aides existent, et celles déjà existantes sont  peu nombreuses. Un nombre important de personnes parmi nous ne bénéficient pas de toutes les aides auxquelles nous avons droits, faute d’information autour de ces aides, déjà difficile d’accès.

La question du coût de l’éducation est cruciale pour permettre à toutes et à tous de pouvoir étudier pleinement et sereinement. Ce sujet qui, malgré les apparences, concerne une grande partie des élèves, doit être posé dans les débats. Il est donc important que nous nous en saisissons et que nous portions notre avis sur ce sujet dans les instances lycéennes.

Je participe à l’écriture du projet en cliquant ici

2 thoughts on “Scolarité et aides sociales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *