L’Union Nationale Lycéenne a mobilisé 40 000 lycéen·ne·s le 30 novembre, Go pour le 3 décembre !

Le vendredi 30 novembre 2018, 40 000 lycéen·ne·s se sont retrouvé·e·s dans la rue suite à l’appel à la mobilisation de l’UNL. Preuve que la politique du gouvernement ne plait plus. Les lycéen·ne·s sont sorti·e·s montrer leur désaccord face au gouvernement.

 

Dans toute la France avec un même mot d’ordre : fin de la casse de l’éducation !  Les lycéen·ne·s, variable d’ajustement du gouvernement depuis le début du quinquennat Macron ne veulent plus être abandonné·e·s. Nous sommes attaqué·e·s de toute part :

  • Sélection à l’entrée de l’université
  • Fin de l’égalité pour tou·te·s au lycée général et la pré-sélection
  • Infiltration des intérêts privés dans l’enseignement professionnel
  • Le Service National Universel (SNU) et obligatoire.

Le gouvernement n’a pas voulu nous écouter mais nous on prend notre revanche.

 

Pour contester ces politiques, une centaine de blocus de lycées ont eu lieu ce matin. La jeunesse ne veut pas d’une éducation à deux vitesses, et qu’on impose ses choix d’avenir.

 

Nous voulons :

  • Abrogation de la loi ORE et de Parcoursup
  • Abrogation de la réforme du baccalauréat et du lycée
  • Abrogation de la réforme de la voix professionnelle
  • Abandon du projet du SNU.

 

L’Union Nationale Lycéenne félicite tou·te·s les lycéen·ne·s mobilisé·e·s et appelle à continuer la mobilisation lundi 3 décembre 2018. Les lycéen·ne·s ne s’arrêteront pas devant l’adversité ! Le gouvernement doit reculer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *