Une journée de la jupe pour sensibiliser au sexisme

L’UNL organise la journée de la jupe pour sensibiliser les lycéen.ne.s à la lutte contre le sexisme

 

Ce mercredi 15 mai l’UNL, avec d’autres organisations lycéennes , appelle à organiser la journée de la jupe. Durant cette journée, les lycéen.ne.s sont invité.e.s à venir en jupe dans leurs établissements scolaires afin de dénoncer le sexisme présent à toutes les échelles dans les établissements. Trop souvent les lycéennes font l’objet de remarques quant à leurs tenues jugées inadéquates. Dans les établissements scolaires, de la primaire au lycée, les élèves ne sont pas libre d’exprimer leur individualité qu’ils et elles peuvent exprimer à travers leur vêtements leur maquillage et leurs coiffures. Dans les règlements, une partie floue de ceux ci permettent aux chefs d’administration et aux équipes éducatives refuser en classe ou au sein de l’établissement des élèves car leur tenues seraient “non conformes au règlement intérieur”. Les jupes/short jugés trop courts peuvent donc être sujet d’exclusion, selon le représentant du lycée qui se trouvera en face de nous. Ce sont les lycéennes qui subissent ces règlements intérieurs discriminatoires.

 

C’est pourquoi, cette journée de la jupe, initiée par les syndicats lycéens appelle toutes et tous à venir au lycée habillé en jupe, afin de casser ces codes vestimentaire misogynes qui gangrènent notre société et le monde éducatif. En effet dans le modèle actuel de l’éducation nationale, les traitements entre lycéens et lycéennes sont différents. Le choix des filières par exemple ne se fait jamais de manière anodine. En effet les lycéennes sont majoritairement présentent dans les filières littéraires alors que les lycéens eux sont majoritairement présent dans les filières scientifiques. Il faut lutter contre l’éducation genrée. Pour cela, plus de moyens de le secteur de l’éducation sont nécessaires. Ces inégalités ne feront qu’augmenter avec les nouvelles réformes et le risque est que l’on observe une désertion encore plus forte des filières scientifiques par les femmes.

 

Cette journée où lycéennes comme lycéens se retrouveront en jupe sera une action forte symbolisant l’unité de la jeunesse face au sexisme que la société produit. Le fait que la jeunesse se mobilise de cette façon prouve que nous sommes engagé.e.s contre cette société patriarcale qui nous freine dans notre quête d’émancipation et dans la recherche de notre identité. Cette action dénonce également le harcèlement sexiste et sexuel bien trop présent dans les lycées comme dans la société. Le Harcèlement est trop souvent négligé par l’administration et par les lycéen.ne.s elleux même. Le sexisme ordinaire est encore très présent dans les lycées. Les mots au féminin n’ont pas la même signification que les mots au masculins, et nous pouvons remarquer que les insultes que les jeunes utilisent au quotidien sont souvent issus d’un vocabulaire genré et dégradant pour les femmes.

 

En organisant cette journée nous voulons une amélioration de la condition féminine au sein de lycées. Cette journée de mobilisation est là également pour interpeller les administrations ainsi que les pouvoirs publics, cela dans le but de faire supprimer les clauses de “tenues décentes” dans les règlements intérieurs.

Dans l’objectif d’améliorer la vie des lycéenne et de mettre fin au sexisme qui règne dans les administrations, l’Union Nationale Lycéenne demande un rendez vous avec Marlène Schiappa, secrétaire d’état chargée de l’égalité Homme/Femme et de la lutte contre les discriminations, ainsi qu’avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *