Les lycéen.ne.s seront là ce vendredi 30 novembre, à l’appel de l’UNL

Il y a une semaine, l’UNL avait appelé à une date de mobilisation le 30 novembre 2018. Au vu de la tension sociale, existante et grandissante, beaucoup de lycéen·ne·s ont répondu à cet appel et ont sollicité l’aide du syndicat lycéen, l’UNL, afin de se mobiliser.

 

A l’instar des récentes mobilisations qui ont vu le jour en France, demain la mobilisation lycéenne se fera en majorité dans les lycées ruraux, en plus des lycées urbains se mobilisant habituellement. Ces mobilisations qui se soulèvent, en ruralité comme en banlieue, ne sont que le reflet de la fracture qui se crée dans le pays par les politiques menées. De plus en plus, il se dessine une éducation de deux vitesses, avec d’un côté les lycées d’élites, et de l’autre ceux qui souffrent le plus des suppressions de postes de professeur.e.s, de personnels éducatifs, et de personnels infirmiers, etc.

 

Ainsi désabusé.e.s par les diverses réformes menées, et l’absence d’écoute à leurs volontés, les lycéen.ne.s retourneront dans la rue, pour faire écho à la colère populaire qui gronde, mais aussi et surtout à la leur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *